Tarologie : quelle méthodologie pour bien tirer les cartes ?

Le tarot de Marseille est une des branches les plus connues de la cartomancie. Les cartes ou lames répondent à toutes sortes de questions à travers cet art divinatoire. Il existe plusieurs manières de les tirer.

Le brassage et la coupe des cartes de tarot

Lors d’une consultation, les cartes doivent être brassées par le cartomancien lui-même. Il doit également les couper dans la plupart des cas. Le consultant, c’est-à-dire la personne venue voir le spécialiste peut aussi le faire. Pour brasser les lames, il faudra former un cercle. De cette manière, le sens des arcanes sera maintenu alors que toutes les pièces seront correctement mélangées. A la différence des cartes de jeu, les lames de tarot ont un haut et un bas. La signification devient toute autre avec une carte inversée.

Le tirage des lames en croix

Une fois les cartes brassées, il faut les placer en arc de cercle devant le cartomancien. Elles doivent rester cachées. Le consultant tire alors quelques lames de son choix. L’ordre dans lequel la personne a pris les pièces compte beaucoup. Pour un tirage en croix, la première est sur la gauche. La suivante sera à mettre à droite. Il faut poursuivre avec le haut, ainsi que le bas et le milieu. Ces cartes sont maintenues cachées jusqu’à l’interprétation.

D’autres tirages de carte possibles

Populaire, le tirage en croix reste un grand classique. Cependant, d’autres méthodes sont à explorer. Il en existe des dizaines. Le cartomancien doit faire preuve d’ouverture d’esprit. En effet, la disposition des cartes tirées reste un détail comparé à la compréhension de l’ensemble. Lors de l’interprétation, les arcanes majeurs donnent les grandes lignes ou le contexte. Les autres apportent les détails. Le tout doit correspondre au contexte. Le but de la consultation est bien de répondre à une question initialement posée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *